Moon Dust Remix

Liberation, French National Newspaper 09/2012

Nelly Ben Hayoun's project Moon Dust Remix in Liberation, French National Newspaper.

As part of Nelly Ben Hayoun 's residency in La Gaité Lyrique October 2012.

Read online here

Words by Marie Lechner:

Le 25 août mourait Neil Armstrong, premier homme à avoir foulé le sol d’un monde extraterrestre. La disparition de cette icône de l’odyssée spatiale relance le débat sur l’avenir du vol habité, ce qui n’empêche pas les artistes de regarder plus que jamais vers les étoiles. Le 6 septembre était ainsi lancé KSEVT, centre culturel des technologies spatiales européennes, dans la petite bourgade slovène de Vitanje, en hommage à l’enfant du pays, l’ingénieur Herman «Potocnik» Noordung, premier à avoir conçu une station orbitale en 1929 (dont la forme inspira le vaisseau de 2001, l’odyssée de l’espace). L’objectif du KSEVT est d’introduire la culture dans les programmes spatiaux dominés par le militaire et le commerce, en soutenant des projets communs associant artistes et scientifiques.

En août toujours, l’artiste urbain Space Invader lâchait, dans la stratosphère, un ballon avec l’une de ses mosaïques, renvoyant les envahisseurs dans l’espace. Durant l’automne, avec des moyens plus high-tech, l’artiste géographe américain Trevor Paglen mettra sur orbite un disque de silicium, arrimé au satellite de télécommunication Echostar XVI (Libération du 5 septembre). Conçu avec les scientifiques du MIT et archivant 100 ultimes images de l’humanité, The Last Picturesest un projet mélancolique qui interroge la course au progrès. Un projet aux antipodes de Ground Control, an Opera in Space, qui aura lieu aujourd’hui à la biennale ZERO1 à San Jose, en Californie. Cette célébration orchestrée par l’artiste Nelly Ben Hayoun sera interprétée par l’International Space Orchestra, composée de scientifiques-musiciens de la Nasa, du Seti (Search for Extraterrestrial Intelligence) et de la Singularity University, sur une musique de l’Anglais Damon Albarn (Blur, Gorillaz) et des paroles du pape du cyberpunk Bruce Sterling. «Le projet est de présenter les enjeux d’une nouvelle ère excitante de l’exploration spatiale commerciale, sous l’impulsion de compagnies comme Virgin Galactic, Space X et Google», dit le communiqué.

Nelly Ben Hayoun sera également l’invitée de Technologies au quotidien, à la Gaîté lyrique, à Paris. En résidence à partir du 11 octobre, la designer, auteure d’un Soyuz Chair (qui simule les étapes de lancement d’une fusée spatiale dans votre salon), spéculera sur les Bruits de Lune et proposera de recréer, avec un orchestre de scientifiques, l’expérience auditive des premiers pas d’Armstrong. Gageure aussi absurde (les ondes sonores ne peuvent pas se diffuser dans l’espace) que celle de recréer l’odeur de la Lune.