Usbek & Rica (explore le futur)

Issue 13, Sept & Oct & Nov 2015

Une artiste chez les astronautes by Lilas Guevara

Rencontrer Nelly Ben Hayoun est une expérience sensorielle. Impossible de faire abstraction de son accent très french en anglais et de ses tonalités sudistes qui rappellent Valence, où elle a grandi et « près de laquelle crocodiles et tortues baignent dans l’eau chaude de la centrale nucléaire du Tricastin ». Ses aventures l’ont menée pêle-mêle de la peinture à la fabrique de kimonos au Japon, puis au design interactif du Royal College of Art de Londres. Depuis, elle enchaîne les projets fous qui ne ménagent pas son public : un volcan domestique en éruption, un dispositif permettant de libérer de l’énergie noire dans sa cuisine, ou encore un orchestre composé de scientifiques de la Nasa et de l’institut Seti (Search for Extraterrestrial Intelligence). Devenue designer d’expériences au sein du Seti, Nelly Ben Hayoun collectionne désormais les honneurs (dont le prix Wired Innovation Fellowship en 2014). Elle est souvent présentée comme la Willy Wonka du design tant elle détonne, comme le héros de Charlie et la chocolaterie, avec ses projets de dimension surhumaine. Elle multiplie les conférences dans le monde entier et notamment dans la Silicon Valley, séduite par la créativité et la culture de l’innovation de rupture propre à la vallée californienne. Son dernier projet ? Un film nommé Disaster Playground, dans lequel les plus éminents experts scientifiques américains sont amenés à interpréter leur propre rôle en tant que sauveurs du monde, dans un scénario de destruction imminente de la Terre par un astéroïde… Usbek & Rica présente ici les coulisses des productions monumentales de cette designer critique qui ne touche pas terre et dégomme tout sur son passage.